Maison, Douce Maison

8 07 2012

Hello,

Juste pour vous dire que nous sommes bien rentrés sains et saufs.

Après quelques péripéties à Bruxelles (où les employés compatissants de l’aéroport nous ont fait la blague classique du « ah, on a égaré votre valise« ) et la découverte d’un mot doux des douanier américains à l’intérieur (en substance : « Salut, pour la sécurité des passagers, on a farfouillé dans ta valise ! Si tu avais mis un cadenas, ben c’est bien dommage pour toi« ), nous sommes tous bien fatigués mais [presque] en bonne santé et bien dodus (certains plus que d’autres, ils se reconnaitrons 😉 )

Nous n’avons pas eu le temps de poster un article sur les deux derniers jours, nous espérons le faire demain (hein Spi ?).

En attendant, je vous propose de lire cet article sur la canicule dans l’est des USA. Comme quoi, nos jérémiades étaient justifiées ! 🙂

Sur ce, je vais me coucher, bonne nuit les enfants !

Jeff & Co

Publicités




4 Juillet – Feu d’artifices

5 07 2012

« Le feu d’artifice du 4 Juillet, c’était magique ! Des milliers d’explosions, des stars mondialement connues, un ciel illuminé par la féerie américaine »

Comme c’est beau d’y croire…

Voilà ce à quoi je m’attendais, préparé par les médias américains (journal télé, sites internet…). Mais la réalité est tout autre : décevante.

Pour y assister, on nous conseille de nous placer entre la 14ème et la 59ème rue, le long de l’Hudson, au dessus de laquelle sera donné le spectacle. Arrivés 3h30 en avance, il y a déjà beaucoup de monde. Les quais sont interdits, réservés aux plus riches qui pourront dépenser 100 à 200 $ pour être aux avant-postes. Les autres (touristes et américains moyens) doivent se placer sur la deuxième voie de la route qui longe la côte, derrière arbres, panneaux de signalisation, lampadaires voire même bâtiments. Nous demandons à un policeman comment ça va se passer : « les feux sont tirés tous le long de la rivière depuis plusieurs bâteaux, rien de ce qu’il y a ici ne bloquera la vue ». Ouf, nous attendons donc assis sur l’asphalte de la route dans la chaleur. Après à peine une demi heure, les forces de l’ordre hurlent dans un mégaphone « levez vous s’il vous plait, il faut faire de la place pour les 30 000 autres personnes qui attendent derrière vous ! ». Ok, sympa…
Plusieurs dizaines de minutes avant le coup d’envoi, Ludivine me fait remarquer un bruit sourd à peine audible « ça ne serait pas Katy Perry ? »…

Y’a du monde…

Enfin, le coup d’envoi est donné, pile poile… derrière un bâtiment qui obstrue la vue. Mouvement de foule, tout le monde commence à quitter les lieux pour trouver une meilleure vue. Quelques touristes incrédules ne bougent pas et demandent aux policiers présents s’il va y avoir d’autres tirs ailleurs. Ben non, that’s it…
Finalement, nous trouvont une place d’où nous pouvons admirer la suite ainsi que des arbres, des feux de signalisation et des lampadaires. Pas la peine d’éteindre l’éclairage publique, on fera avec…

Le show dure environ une trentaine de minutes sous les « OOOOoooohhhhh », « Aaaaaahhhh » et les applaudissements des spectateurs qui n’ont apparemment jamais vu de feu d’artifices pour être aussi enthousiastes.

J’ai vu mieux dans des coins bouseux du Nord Pas-de-Calais…

Voilà, pour ma part, je serai déçu, si peu d’animation, tant d’attente et une si mauvaise organisation, vive le 14 Juillet !

Jeff & Co





New-York – Jour 1

3 07 2012

Hey !

Aujourd’hui, c’était notre premier jour de visite de la Grosse Pomme. Après un frugal petit déjeuner constitué de French Toast (bourrés de cannelles et qui n’avaient de « French » que le nom) et de confiture « Bonne Maman » (Spi a préféré tout miser sur une valeur sûre), nous voilà à nouveau dans ce bon vieux métro new-yorkais, direction Times Square.

Une petite ballade aux alentours nous permettra de découvrir l’ambiance du quartier. Personnellement, je reste sur ma première impression : c’est grand, ça grouille de monde, ça pue et c’est sale. Tous les charmes d’une grande ville, quoi !

Au passage, nous visitons le Toys’R Us local (ils ont quand même réussi à coller une grande roue à l’intérieur…) [NdLudie : magasin de bonbons « Wonka » à l’intérieur :)] et le magasin M&M’s. Nous rencontrons aussi tous types de gens. Nous nous ferons même aborder par un flic qui nous proposera de prendre une photo avec lui. Trop fort, non ?

A quelques pâté de maison, nous montons en haut du Rockefeller Center, « Top of the Rock ». Y’a pas à dire, mais 67 étages en 48 secondes, ça décoiffe [NdSpi : On s’est fait gratter le 13ème étage !] 🙂 Nous avons une vue imprenable sur tout New-York, et apercevons, tout au loin, la microscopique Statue de la Liberté.

Une fois en bas, nous commençons à réhabituer nos estomacs à la bonne (et saine) nourriture française grâce à l’un des nombreux Mac’Do du coin. HHHuuuuummmmm !

L’après midi, nous partons visiter Ground Zero (le World Trade Center où ce qu’il en reste). Hélas, pas grand chose à voir à part les nouvelles tours en construction et le musée du 9/11, nécessairement patriotique, au plus grand plaisir de Spi.

Non loin de là, nous allons jusqu’au Financial District pour voir le New-York Stock Exchange et Wall Street. L’endroit grouille de policiers et de touristes, la visite est finalement assez rapide.

Avant de rentrer, nous allons voir « Brave » (« Rebelle » chez vous) dans un cinéma de Broadway. La place atteint le prix record de 17$ (en 3D quand même, mais à ce prix là nous nous attendions à des dorures en or et à des vahinnées). Bien que le film soit sympa, la salle est assez inconfortable et Spi se plaindra de maintes spécifications techniques que seul lui et le projectionniste peuvent comprendre.

Voilà, demain nous irons nous assurer que la Lady Liberté soit bien plus grande que quelques millimètres. En attendant, bonne soirées à toutes et à tous et à bientôt !

Jeff & Co





Québec Portland – Les photos manquantes

30 06 2012

Hello !

Chose promise, chose due, les quelques photos où nous n’avons pas l’air ridicule (du tout…) :

A Québec, avant hier, notez l’étrange ressemblance du gars avec Tom Cruise (celui à gauche 😉 )

« Une nouvelle pensée cosmique vers un nouvel age réminiscent »

Devant les bureaux de Ubisoft, toujours à Québec :

Devinez où est Ludivine !

Quelque part dans le Maine :

Spider cochon, spider cochon… Sur la route entre Québec et Portland, côté USA…

Juste avant d’arriver à Portland :

Les supermarchés américains sont toujours sources d’émerveillement pour nous, pauvres français…

Dans les jardins de l’hôtel de Portland :

Ce soir là, on aura eu droit à un « Hey guys, beer and banana ? Nice combo ! »

Voilà pour ce soir !

Bonne nuit,

Jeff & Co





Québec Portland

29 06 2012

Salut tout le monde !

Aujourd’hui, nous sommes retournés aux Etats-Unis. Entre  6 et 7 heures de route, donc pas grand chose à raconter. Petit moment stressant, le passage de la douane : pendant qu’un douanier nous pose toutes sortes de questions, deux autres ouvrent coffre, portes, valises et farfouillent à la recherche de substances ou marchandises illicites. Finalement, nous sommes autorisés à entrer sur le sol américain. Ouf !

Nous créchons dans la banlieue de Portland, dans le Maine, patrie de Stephen King (on lui passera le bonjour si on le croise). Après un petit détour par le Walmart du coin, nous prenons possession de nos chambres et mangeons dans le jardin. Le temps est ensoleillé et la température agréable, ça nous change de Québec 🙂

NB : J’avais quelques photos à mettre en ligne, mais la connexion étant comparable à une tortue asthmatique, je remets ça à demain…

Jeff & Co

 





Montréal

25 06 2012

Hello !

Aujourd’hui, c’était au tour de Montréal.
Tout d’abord, petit déjeuner dans notre auberge du « 9 et demi » et conversation très agréable avec notre hôte, Jean, qui nous indique les coins à visiter et nous dépeint un peu la culture et la mentalité québécoise.

Léon, Victor et Nikita sur le départ.

Notre première destination est le Mont Royal, un assez grand parc en hauteur d’où nous aurons une vu imprenable sur la ville. C’est le rendez-vous des touristes, des sportifs, mais également des musiciens adeptes de percussions qui s’en donnent à cœur joie.

« Ah, voici de nouveau mon vieil ennemi, l’escalier !  » Poo (Kung Fu Panda 2) / Spi (Mont Royal 1)

Montréal, parce que je le vaux bien !
[NdSpi : Mon Dieu, je ne cautionne pas du tout]

Nous redescendons ensuite vers la veille ville et parcourons quelques kilomètres (à pieds, ça use nos souliers, mais nous avec), à la recherche d’un restaurant que l’on nous avait conseillé. Bien entendu, après cette longue marche, nous trouvons l’établissement… fermé.

Après une longue marche, toujours aussi vaillants !

Après nous être rassasiés, nous partons visiter la cathédrale Notre Dame de Montréal, dans laquelle s’est mariée Céliiiine (Dion, on ne précise pas, mais ici c’est tellement évident…). L’intérieur et très joli et nous avons la double chance non seulement de retomber sur une visite guidée qui nous apprend que le fondateur de Montréal a tué 200 amérindiens à mains nues (c’était pas des chochottes à c’t’époque), mais également sur une démonstration de l’orgue de l’église (comportant 7200 tubes – comment qu’on est culturés maintenant !) [NdSpi : Pas 7200 tubes de Céline Dion, Dieu merci].

« Oh mon Dieu ! Elle fonce droit sur nous ! » (Ned)

Pour terminer la journée, nous flânons dans les rues de Montréal et assistons à un spectacle de rue un peu déjanté avec un jongleur-équilibriste-fakir. Le côté « cosmopolite » de la ville fait que ce spectacle est bilingue et permet des blagues sur plusieurs niveaux, vraiment marrant quand on comprend tout (forcément moins quand on comprends rien, je l’admets).

Voilà, demain nous passerons encore quelques heures dans Montréal avant de filer vers Québec dans la Jeffmobile pour d’autres aventures.

A bientôt,
Jeff & Co

PS : Ecrire des articles, c’est chia… euh, long je veux dire. N’hésitez pas à nous mettre un petit commentaire d’encouragement (et à nous faire des dons, nous acceptons les numéros de cartes bleues et les chèques à 5 chiffres 😉 )





Toronto

23 06 2012

Chers fans et autres gens qui sont arrivés ici par hasard (ou par erreur – Ne partez pas !!!),

Aujourd’hui, nous avons quitté notre hôtel de Brampton après un petit déjeuner copieux (constitué de gaufres réalisées de main de maître par Spi, fin connaisseur dès qu’il s’agit de nourriture [NdSpi : Ben v’là la réputation :D])  pour faire route vers Toronto, première grosse ville canadienne sur notre parcours.

Nous visitons tout d’abord le quartier chinois et le marché de Kensington : magasins, magasins et encore magasins. Ludiv’ peut s’en donner à coeur joie et se venger du musée de l’air et de l’espace de Washington.

Ensuite, petit détours par l’université de Toronto et ses charmants bâtiments. Puis, nous décidons de manger au… Mac Do (et oui, encore, on ne change pas une équipe qui gagne ! – Nous avons tous trois pris des salades, clin d’oeil à mes collègues de la compta qui ne daignent pas laisser de commentaire, vilain(e)s ! 😉 😉 )

Nous continuons par la visite de l’extérieur de la tour CN, qui fut un temps le plus grand bâtiment au monde avec ses 553 mètres (à titre de comparaison, la tour Eiffel ne fait « que » 324 m). Comme dirait Willy dans les Simpsons : « c’est bin plus haut que l’clocher d’mon village, ça ! »

Pour terminer, retour à la voiture en passant par le downtown (le centre ville quoi, allez, faites un effort ! 🙂 ). Typique d’une grande ville avec ses écrans géants, ses magasins, ses grands immeubles et ses laveurs de carreaux suspendus au bout d’un câble (ben oui, allez savoir pourquoi, ça a marqué Ludivine qui n’a jamais dû voir Spiderman).

Les bouchons clôturerons notre sortie de la ville, 3 ou 4 fois pires que l’A1, c’est pour dire… Ironie du sort, la vitesse est limitée à 100 Km/h au Canada sur autoroute, c’est pas marrant pour faire 250 Km… Autre particularité, les mesures se font en Km et Km/h au Canada. Pas commode quand on a une voiture qui affiche des « miles » au compteur ! (enfin, elle affiche aussi les Km/h, mais en petit, et comme on se fait vieux…)

Finalement, nous passons la nuit à Kingston, petite ville entre Toronto et Ottawa, notre prochaine destination de demain.

Bien que vous vous levez probablement, je vous souhaite à toutes et à tous une bonne nuit, et comme dirait la proprio de notre B&B de ce soir, « ne dormez pas avec la fenêtre ouverte, les écureuils  rentrent et vous égorgent pendant votre sommeil » (bon, c’était pas tout à fait ça, mais presque 🙂 )

A bientôt pour de nouvelles aventures,

Jeff & Co

* Les Simpsons








%d blogueurs aiment cette page :