Portland – Boston via Salem

30 06 2012

Aujourd’hui devait être notre journée de repos. Raté. Levés à 9h tout de même, nous devons joindre notre dernière étape avant NY : Boston Massachusetts (v’là l’orthographe de l’Etat…).

Le Best Western machin où nous sommes restés nous a offert un petit déjeuner allégé en… en petit déjeuner. J’ai redécouvert que je déteste le Sunny Daylight et qu’on peut arriver à faire des muffins dont l’unique qualité est de gonfler et de remplir l’estomac. La chambre en revanche était nickel. Il y avait même une petite loupiotte infrarouge pour vous réchauffer en sortant de la douche. Pas trop besoin, mais je me suis senti un peu comme un poulet en train de rôtir. C’était cool (cinq minutes). Ting !

Oui messieurs dames, c’est une salade !

Non messieurs dames, ce n’est pas une bière. Ou alors si s’en est une, elle est sans alcool. Ou alors très peu. Enfin, à voir la tête de Jeff, c’est difficile à prouver, je sais.

En route, arrêt à Salem. L’Office de Tourisme nous montre un petit film sur la ville. L’histoire des sorcières est passée au second plan. Ils n’assument pas vraiment : « Les premiers pélerins se sont montrés intolérants, mais à leur décharge, ils croyaient vraiment que ces femmes étaient des sorcières. » C’est un peu du bull shit, mais soit. On visite un musée qui n’a d’attrayant que la clim et on va faire un petit tour en ville. Celle-ci assume déjà plus son côté démoniaque et en joue pas trop mal. On en connait au moins une qui se serait sans doute faite plaisir dans le rayon statuettes. 😉

A défaut de sorcières, des petites tombes qui datent de fin 1800.  A l’époque, les gens comprenaient vraiment ce que « espérance » de vie signifiait.

Ensuite, reprise de la route, nous sommes arrivés dans notre motel Red Roof. Wifi, piscine, et surtout lavomatic. Que va-t-il advenir de notre linge ? Vous le saurez au prochain épisode.

PS : Ah, Simon, j’ai ton insigne !

Publicités







%d blogueurs aiment cette page :